Provence

Vitrines » Provence
  1. Ancien comté français devenu en 1481 une province royale française qui correspondrait aujourd’hui, au sens large, à une grande partie de la région administrative Provence-Alpes-Côte d’Azur.
    • La Provence, dans son imparfaite destinée, dans sa forme incomplète, me semble un chant des troubadours, un canzone de Pétrarque ; plus d’élan que de portée. (Jules Michelet, Tableau de la France, dans le vol.2 de Histoire de France, Hetzel, 1831 — éd. Paris : Les Belles Lettres & Offenbourg/Mayence : Lehrmittel, 1947, p.52)
    • Des landes, des rocs stériles, çà et là une bande de pâturage aromatique et dru, quelques champs pierreux, partout des oliviers : on se croirait dans notre Provence. (Hippolyte Taine, Voyage en Italie, vol.2, 1866)
    • Les flores montagnardes dans le secteur alpien sont réparties essentiellement sur les Vosges, le Jura et les Préalpes de Savoie, Dauphiné et Provence. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.91)
    • Moi je rigole quand je pense
      À ceux qui partent en vacances
      En Bretagne ou en Provence
      Rien ne vaut l’air de Paris.
      (Jean-Roger Caussimon, Paris jadis, 1977)
  2. Ensemble des pays de la langue d’oc.

Source Wiktionnaire