café

Vitrines » café
  1. Graines de caféier, ou poudre formée de ces grains torréfiés et moulus.
    • On ajoute quelquefois, après le grillage, un peu de beurre pour lustrer les cossettes et leur donner l’aspect du café brûlé. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.131)
    • Caféine. — Existe dans beaucoup de plantes, café, thé, cola, maté, guarana. (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • Les producteurs n’utilisent aucun produit chimique et emploient comme engrais du fumier, de l’écalure de café et du tourteau de ricin. (Études rurales : Cafés et caféiers : Singularités et universalité d’une production mondialisée, Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, n°180, juil.-déc. 2007, p.225)
  2. Boisson, généralement bue chaude, de couleur noirbrun, réalisée à partir de cette poudre.
    • Ils aiment bien vivre après avoir bien travaillé ; un verre de vin ou de cognac ne leur fait pas peur, et ils se paient assez souvent le café, le pousse-café et le reste. (Émile Thirion, La Politique au village, p. 135, Fischbacher, 1896)
    • Aujourd’hui, je médite ; je me rappelle avoir été frappé, partout où je suis allé, d’apercevoir dans les débits, dès la première heure du matin, des masses de gens, hommes ou femmes, corsant leur café par des rasades d’eau-de-vie. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le café est un breuvage qui fait dormir quand on n’en prend pas. (Alphonse Allais, Les Pensées )
  3. Portion, servie dans une tasse, de cette boisson pour une personne.
    • Je prends un café et nous partons. (Magalie Buron, Meurtre sur la piste, in Nouvelles policières, éditions Balthazar, avril 2003)
    • Contrairement à une idée préconçue, un expresso allongé sera plus excitant qu’un café serré.
  4. (Par métonymie) Établissement, lieu public où l’on consomme des boissons plutôt non alcoolisées.
    • Un mandoliniste grattait son instrument comme dans un café de province où les habitués sont demeurés de mœurs paisibles. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Tous les soirs, sa besogne achevée, Helmy venait s’attabler à un petit café proche de la maison de Nazira. (Out-el-Kouloub, Nazira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • À travers les vitres des brasseries et des cafés, on distinguait confusément, un peu partout, la foule des consommateurs gesticulant parmi la fumée des cigarettes. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Ce fut, en ce temps de relative splendeur, qu’un soir de bombe, à Montparnasse, il cueillit Geneviève à une table de café. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pp. 29-30)
    • Inquiets, certains clients quittent le café mais, à peine sortis, s’arrêtent derrière la vitre pour contempler une dernière fois le soulographe. (Jean-Michel Olivier, Les Innocents, L’Âge d’Homme, 1996, p.42)
  5. Moment où l’on prend le café après le repas.
    • Ne m’attendez pas pour dîner, je viendrai seulement au café.

Source Wiktionnaire

Extrême Café Sàrl

importation, commercialisation et torréfaction de cafés, achat, vente et location de machines à café, ainsi que toutes prestations de services dans le domaine de la dégustation, la consommation, la vente à l'emporter de toutes sortes de produits et d'articles en relation avec le chocolat, le café, le thé et le surcre (pour but complet, cf. statuts).

Extrême Café Sàrl 2016-02-08T18:50:21+00:00

Remo’s café Sàrl

Prêt, location, vente, distribution et représentation de machines à café et distributeurs automatiques (pour but complet, cf. statuts).

Remo’s café Sàrl 2017-08-23T12:55:33+00:00